Ciné-débat record : Près de 130 résistants dans l’âme

Jamais un ciné-débat organisé par notre association n’avait accueilli tant de public : près de 130 entrées !

Pour l’occasion, les portes du cinéma La Cigale nous ont été ouvertes dimanche 14 mai, pour échanger autour du film de S. Chatry « Tous résistants dans l’âme ».

Ce film nous a fait voyager à travers la France à la rencontre d’hommes et de femmes, convaincu·e·s de la nécessité de résister à un modèle productiviste guidé par la recherche du profit et destructeur de la base du vivant. Ces résistants créatifs ont trouvé des voies pour se rendre autonome de ce modèle par la permaculture, les monnaies locales, la santé intégrative, des modes d’habiter économes en énergie et en matériau, etc. ; l’autonomie trouvée ne signifiant pas pour autant la fermeture sur soi, mais bien au contraire des formes de solidarité sociale renouvelées.

Philippe, Charlotte et Benoit ont ensuite au moment du débat, en parlant de leur choix de vie, montré que cette créativité existait à nos portes (Mollégés, Cabrières, Les Vignères).

Philippe forme des jeunes agriculteurs au sein de l’APTE (Association pour la promotion des techniques écologiques) à des pratiques agricoles sobres en énergie. Il vit dans une tiny house et produit aussi des plants pour un maraicher bio dans une serre qui ne consomme pas d’énergie. Charlotte, qui a repris l’exploitation de ses parents a fait le choix de ne pas traiter ses pommiers avec des produits chimiques, et de travailler à créer un écosystème résilient sur ses parcelles. Benoit anime des jardins partagés lieu de production, mais aussi d’échanges sociaux.

Paul, Benoit, Charlotte et Philippe

Les trois intervenants, comme les personnes rencontrées à travers le film, sont heureux et fiers des choix réalisés. Et notre association est aussi heureuse d’avoir partagé avec tant de personnes intéressées ce moment dynamisant et instructif clôturé comme chaque fois par un moment de convivialité autour d’un apéritif.  

Article paru dans La Provence le 21.05.2023

Ciné-débat : Tous résistants dans l’âme

Vers quel monde allons-nous… ?

C’est à cette question que Stéphane et Louis se proposent de répondre à travers ce film documentaire. Touché par le livre de Louis Fouché Tous résistants dans l’âme, Stéphane Chatry décide d’en réaliser l’adaptation et invite son ami à le suivre dans la folle aventure de parcourir la France pour une série de rencontres surprenantes…

Dans son film, Stéphane nous invite à découvrir des initiatives et des modes de vie inspirants – porteurs de positivité. Une série de 25 rencontres qui abordent différents sujets tels que la permaculture, la biodiversité, l’autonomie, la production alimentaire, les habitats écologiques, la santé intégrative, les monnaies locales, les écoles alternatives, etc.

Réalisé comme un voyage aux quatre coins de la France, le film a pour première escale les Pyrénées chez l’ethnobotaniste Bernard Bertrand et se termine dans les Pyrénées-Orientales avec l’éditeur et réalisateur Fabien Moine. Stéphane et Louis feront notamment halte chez le permaculteur Damien Dekarz en Corrèze, l’inventeur Barnabé Chaillot en Isère, et le scientifique et professeur Christian Perronne à Montreuil. Un parcours de plusieurs mois cheminant de profils hétéroclites en initiatives singulières, à la rencontre des éclaireurs du monde de demain.

Un film qui se veut rassembleur et catalyseur de lien social, libérateur de parole, facilitateur d’initiatives via notamment la mise en place de projections-débat.

C’est ce que nous proposons ce dimanche 14 mai à 18h, au cinéma La Cigale. Nous pourrons échanger avec des « éclaireurs·ses de demain » de la région : Charlotte Grosjean, productrice de pommes dont la démarche sort des sentiers battus, Philippe Gros, président de l’APTE – Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques – et Benoit Schrub, président des jardins partagés de Cabrières Cabri D’Jardins.

MAI A VELO, venez jouer avec nous !

AVEC participe à l’évènement national MAI A VELO : « Un mois pour adopter le vélo… pour la vie ! »

A cette occasion, nous vous avons préparé un jeu, dont voici les règles :

  • But du jeu : Former un beau peloton pour circuler à vélo sur 6km dans les rues de Cavaillon, en empruntant uniquement des aménagements cyclables.
  • Mise en place : Tous les cyclo-joueurs se réunissent Place du Clos à 11h le samedi 6 mai.
  • Déroulement : Celui ou celle qui chante le plus fort commence. Le peloton dispose de 7 vies pour mener à bien son projet.
  • Points bonus : Déguisements, vélos décorés, pancartes, slogans scandés à tue-tête, sonnettes et pouêt-pouêt rapportent des points BONUS !
  • Fin de la partie : Retour au point de départ. On fait le décompte des points et on répond à la question : Les aménagements cyclables «officiels» sont-ils toujours plus réussis que les «sauvages» ?

Venez jouer avec nous ! Rendez-vous samedi 6 mai à 11h, Place du Clos !

… Et pour savoir si nous avons gagné la partie, c’est par ici : https://avececologiecavaillon.fr/mai-a-velo-a-cavaillon/

Une ZAD à Cavaillon : retour en images

Samedi 22 avril 2023, le collectif SNT84, les associations écologiques AVEC Cavaillon, AEQV Cheval Blanc, Luberon Nature, FNE Vaucluse, la Confédération Paysanne, SOS Durance Vivante, l’association des parents d’élèves FCPE groupe local de Cavaillon ainsi que les collectifs de riverains des 3 zones menacées d’artificialisation, ont organisé une grande manifestation citoyenne à Cavaillon.

La manifestation a réuni une soixantaine de personnes au rond point du melon, symbole de la ville, déterminées à faire entendre la voix (et la voie) du Vivant.

Après la lecture d’un texte aussi percutant que galvanisant par Solinne, que vous pourrez lire dans cet article, Helen a animé une table ronde : quel autre avenir pour Cavaillon ? Le cortège en musique a ensuite traversé la ville pour se rendre au carrefour des 3 zones menacées. Nous sommes alors passés devant ces terres riches de vie qui risquent d’être sacrifiées sur l’autel du « développement économique » avant d’arriver sur ZAC des Hauts Banquets, zone déjà terrassée dans tous les sens du terme. Le contraste est saisissant : l’avant / après nous saute aux yeux. Tristesse et colère.

La lecture par Paul du « Conte du melon » et le pique-nique partagé nous ont redonné du courage. Nous avons choisi d’être du côté de la Vie et nous ne sommes pas seuls, partout, citoyens et citoyennes se soulèvent contre la destruction du vivant avec force et créativité. Ce n’est qu’un début !

Des ateliers de printemps pour les enfants !

Mercredi 19 avril, le cercle Déchets a animé des ateliers pour enfants avec Asso Au Maquis, dans les jardins de Dr Ayme. Une vingtaine de petits curieux et appliqués ont participé !

Au programme :

  • préparation de bombes à graines pour prendre soin des butineurs et favoriser la biodiversité
  • recyclage de vieilles chaussettes en éponges lavables, aussi appelées Tawashis
  • fabrication de bâtons de pluie en matériaux de récup’
  • Et visite surprise de Nathalie, qui revient d’un voyage à vélo jusqu’en Inde pour sensibiliser à la préservation des sols (Wheels for soil)

Quelques images de ce joli moment de partage :

Une Vélorution du 1er avril pleine de surprises !

L’association marseillaise Vélos en ville avait fait coïncider la date de son weekend cyclovoyage au départ de Cavaillon avec notre Vélorution afin de pouvoir participer à cet immanquable évènement avant de rouler jusqu’à Bonnieux..!

L’association AEQV de Cheval-Blanc avait envoyé une délégation officielle pour tester l’ambiance… Séduits, ils ont prévu de faire de même dans la commune voisine !

La municipalité nous a (enfin) entendus ! Et nous la remercions chaleureusement; d’une part pour avoir missionné la police municipale pour sécuriser le cortège (plein d’enfants !), notamment à l’approche du rond-point du melon où la circulation est plus importante et dangereuse.
D’autre part pour la réalisation des aménagements cyclables sur l’avenue de Stalingrad ainsi que sur l’allée des temps perdus.

Enfin, le peloton n’avait jamais été aussi imposant avec pas moins de 450 vélorutionnaires !! Un véritable banc de cyclistes qui tantôt remontait les rues à contre-courant, tantôt se frayait un chemin parmi les requins-mobilistes …!

Maintenant que nous avons été entendus par la municipalité et que l’AEQV est prête à prendre le relai de son côté, le cercle vélo d’AVEC a décidé de s’arrêter sur ce beau et franc succès…

Au plaisir de se recroiser sur une piste cyclable, dans un sens comme dans l’autre !

Merci au correspondant de la Provence, qui a fait toute la Vélorution avec nous !

nettoyage de printemps !

Samedi 18 mars, nous avons organisé un ramassage de mégots dans les rues de Cavaillon, avec, en tête, deux objectifs principaux : collecter un maximum de mégots et sensibiliser les habitants. Missions accomplies !

  • 9000 mégots ramassés en deux heures
  • 20 participant·es de tous âges (+ deux tout-petits bébés, les plus jeunes écolos de Cavaillon !)
  • de nombreux passants qui nous ont encouragés, certains mêmes se joignant à nous
  • plusieurs potentiels futurs adhérents
  • 4 500 000 litres d’eau épargnés !
  • des doudounes créées à partir des mégots par TchaoMégot, parce que l’économie circulaire, c’est l’avenir !

La Fresque du Climat

L’atelier collaboratif « la Fresque du Climat » permet de comprendre l’essentiel des enjeux climatiques pour passer à l’action. Samedi 21 janvier, les membres du Conseil d’animation de l’association ont vécu ensemble cet atelier. Une matinée d’apprentissage très riche en partage, en émotions aussi.

L’objectif de la fresque est d’embarquer un maximum de personnes et d’organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi que représente le changement climatique. C’est un levier très puissant pour donner l’envie et les clés du passage à l’action.

Deux équipes ont planché durant trois heures autour de cartes représentant les différentes composantes du changement climatique et se sont concertées afin de retrouver les liens de cause à effet en les positionnant et en les reliant entre elles. Un véritable atelier d’intelligence collective animé par Natacha Sire, de l’association Eco-Lab. Même les plus informés d’entre nous ont appris beaucoup et ont pu appréhender des nouvelles notions. Cette prise de conscience remue, ne nous en cachons pas ! Mais l’atelier est très bien conçu, et finit par un temps de discussion où nous avons pu échanger sur nos émotions, les questionnements et les solutions que nous pouvions imaginer. Malgré la thématique qui est loin d’être réjouissante, nous sommes tous sortis de cet atelier très enthousiastes et remotivés !

Nous envisageons maintenant que certains se forment à l’animation de la Fresque afin de la proposer aux adhérents de l’association, et, plus largement, la diffuser dans notre bassin de vie, pour un effet boule-de-neige qui pourrait accélérer la transition de notre territoire. Affaire à suivre !

Merci à Agnès de nous avoir accueillis au Bio’s pour cette matinée.

La Vélorution : pourquoi ? Comment ?

« Libérez les cyclistes, enfermés dans les voitures ! »

La Vélorution est un mouvement international qui cherche à encourager la population à se libérer de l’emprise des transports polluants dans les déplacements quotidiens.

Toutes les Vélorutions ont en commun de promouvoir l’utilisation du vélo comme un moyen de déplacement, de dénoncer les politiques gouvernementales, régionales et municipales en faveur de l’auto-moto, de reprendre la rue à vélo, avec en particulier une manifestation, la plupart du temps mensuelle, et tout autre type d’action en faveur du vélo.

Pourquoi enfourcher sa bicyclette ?

La Vélorution, c’est viser la pratique du vélo comme moyen de déplacement pour une ville plus conviviale, une meilleure santé, un air plus sain, des économies, un climat stabilisé… La liste est longue !

Le vélo, c’est moins mais mieux : un essentiel de la sobriété heureuse !

« Bientôt plus de pétrole, préparez vos guiboles ! »

Sur une planète qui a, forcément, des limites, il est impossible que les ressources soient infinies. Le pic pétrolier est déjà passé, et la solution de la voiture électrique ne peut pas être envisagée comme une simple substitution, les ressources minières et énergétiques nécessaires n’étant pas, elles non plus, illimitées. La plupart des déplacements réalisés en voiture sont courts (moins de 5km), et pourraient, si les infrastructures le permettaient, être, pour la plupart, faits à vélo.

Les émissions de gaz à effet de serre d’un cycliste sont… nulles ! Même en prenant en compte l’impact de la fabrication du vélo, la comparaison est sans appel. Cet outil permet de calculer l’émission carbone de vos trajets : calcul-emissions-carbone. Pour rappel, le secteur des transports est le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre en France et le dernier rapport du GIEC, ainsi que les canicules et sécheresses à répétition, sont sans appel : il est nécessaire de réduire drastiquement et rapidement nos émissions si nous voulons limiter le dérèglement climatique et ses conséquences dramatiques.

Par ailleurs, selon Santé publique France, dans notre pays la pollution de l’air par les particules fines serait en moyenne responsable d’une perte d’espérance de vie de près de 8 mois pour les personnes âgées de 30 ans et plus. Chaque année, près de 40 000 décès peuvent lui être attribués.

Et pour finir, les coûts économiques de la pollution atmosphérique sur la santé étaient estimés en 2010 à environ 1 700 milliards de dollars dans les pays de l’OCDE, et rien qu’en France, les coûts directs et indirects, à 100 milliards d’euros par an. L’argument économique en faveur de la voiture ne tient pas.

« Une seule solution, c’est la Vélorution ! »

Et la Vélorution, à Cavaillon ?

Chaque premier samedi du mois, nous défilons joyeusement et en musique dans les rues de Cavaillon. Novice ou confirmé, tout le monde est bienvenu ! Pour vérifier l’horaire de départ, nous vous invitons à consulter la page facebook de l’association, sur laquelle est systématiquement publié un rappel.

Le cercle vélo se réuni régulièrement pour réfléchir à des solutions concrètes et les proposer à la commune. Si vous souhaitez vous joindre à ce groupe, adressez-nous un mail : contact@avececologiecavaillon.fr

Tous à vélo !

Pour aller plus loin : le site de BonPote détaille tous les arguments ci-dessus et bien d’autres. Lisez ces quelques articles, et vous serez incollables sur le sujet !