Votre avis compte : arguments pour la consultation publique sur la Zac des Hauts Banquets Cavaillon

Votre avis compte pour l’avenir de notre territoire.

La consultation publique sur la Zac des Hauts Banquets organisée par l’agglomération Luberon Monts de Vaucluse se termine le 19 novembre 2020 à 17h.

Pour vous exprimer, vous pouvez consulter le dossier complet via le site internet de la LMV ou au siège social de la LMV : http://www.luberonmontsdevaucluse.fr/agglomeration/participation-du-public-par-voie-electronique

Si vous deviez sélectionner un document parmi l’ensemble, nous vous conseillons d’être attentifs au doc 13 qui reprend les recommandations que fait la Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE).

Le dossier complet étant très complexe, le collectif Sauvons nos terres 84 Cavaillon, vous propose, au travers du lien  ci-dessous, des arguments qui vous aideront à rédiger votre avis.

2020 Arguments Zac des Hauts Banquets Cavaillon

Vous devrez l’adresser

-soit par e-mail à :  amenagement.zonessud@c-lmv.fr

-soit par écrit sur le registre au siège de la LMV : 315 Avenue Saint Baldou 84300 CAVAILLON, aux heures d’ouverture du public : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Ces d’arguments révèlent les enjeux et impacts négatifs de ce projet tel qu’il est présenté par la LMV. Ceux ci vous permettront de mieux comprendre les documents présentés par la LMV.

Nous vous recommandons de ne pas copier littéralement le texte mais  de reformuler votre avis et noter vos observations selon vos convictions, vos intérêts.  Ce texte est un outil d’aide à la rédaction.

Si vous envoyez un avis par e-mail, nous vous demandons de bien vouloir nous en informer ou de nous mettre en copie de vos observations, à l’adresse suivante : snt84cavzac@gmail.com , ceci au cas où il y aurait un problème informatique. De même si vous avez des questions, besoin d’éclaircissements, n’hésitez pas à écrire à cette même adresse.

Bonne lecture, à vos claviers, à vos stylos, en espérant que vous serez nombreuses et nombreux.

Bien évidemment nous vous invitons à partager le plus largement possible cette page.

Pour le collectif Sauvons nos terres 84

 

Collectif Sauvons nos terres 84 réunion publique le 6 décembre 19 h à Cavaillon

Le collectif Sauvons nos terres 84 organise une réunion publique le 6 décembre de 19h-21h au restaurant Bio’s 131 cours Gambetta Cavaillon.

Il sera présenté le projet de la Zac des Hauts Banquets à Cavaillon suivi d’en débat et atelier de réflexion afin de construire un projet alternatif au projet proposé.

Le collectif vous attend nombreux et riches d’idées pour constuire ensemble un futur de la Zac des Hauts Banquets respecteuse de notre environnement, notre santé et notre alimentation.

Ciné-débat du 1er décembre 2019 à 18h30 la Cigale Cavaillon

Réservez dés à présent votre soirée du dimanche 1er décembre pour notre ciné-débat au cinéma La Cigale à Cavaillon.

Il y sera question d’agriculture locale et des pertes des terres cultivées.

Notre soirée sera axée sur la perte des terres et leur artificialisation. L’association vous présentera succinctement le projet de la Zac des Hauts Banquets à Cavaillon, puis, notre invité Alain Goléa, de France Nature Environnement Bouches du Rhône, nous présentera le répertoire des terres agricoles menacées dans ce département. Nous souhaitons mobiliser le plus d’acteurs associatifs et citoyens autour de cette thématique et proposer, nous aussi en Vaucluse, de concevoir un répertoire des terres menacées qu’elles soient agricoles, d’espaces naturels ou forestiers. Un collectif s’est crée sur le Vaucluse « Sauvons nos terres 84 », il rassemble plusieurs associations et citoyen.

Une représentante de l’association Foll’Avoine sera également notre invitée pour témoigner et faire part de ses actions.

Pour en savoir davantage sur ce projet de répertoire vous pouvez suive le lien ci dessous de la FNE 13, et venir nous rejoindre pour vous informer.

Et bien sur pour clôturer la soirée un apéritif vous sera offert grâce au soutien de la Biocoop de Cavaillon et du Magasin bio Le Sarment que nous remercions chaleureusement.

Au plaisir d’échanger et de partager

Le programme « Sauvons nos terres agricoles » fait des émules

Compte rendu visites suivi exploitation des carrières de Cavaillon et Cheval blanc

 

L’impact des carrières.

Dernièrement, l’AVEC, faisant partie des comités de suivi des carrières de notre territoire, a visité la carrière Lafarge de Cavaillon et a participé en mairie de Cheval Blanc au comité de suivi de la carrière Durance Granulats de Cheval Blanc.

 

 

  • Carrière de Cavaillon : notre visite s’inscrivait dans le cadre du suivi auquel nous sommes à  présent convié.

L’exploitant nous a fait part des derniers aménagements faits dans le cadre de la restitution du plan d’eau à la commune de Cavaillon après la fin d’exploitation en 2026 et les deux ans de remise en état du site qui s’en suivront. Le carrier souhaite au-delà poursuivre son exploitation sur des terrains adjacents.

  • Carrière de Cheval Blanc : cette réunion fait suite aux visites et comités de suivi auxquels l’AVEC participe depuis plusieurs années.

Sur ce site, Durance Granulats exploite la carrière et a une activité de négoce de matériaux.

L’autorisation d’exploiter va jusqu’en juillet 2019 pour la partie extraction et la municipalité a rappelé qu’elle n’était pas favorable à la continuation de l’exploitation.

En effet, elle souhaite développer un pôle de loisirs lié aux activités nautiques en liaison avec le camping et le lac de pêche qui sont limitrophes à la carrière. Le carrier aurait souhaité poursuivre les extractions et veut maintenir l’activité de négoce sur le site.

Le suivi écologique de la faune et de la flore ne présente pas d’anomalie. Les nuisances au niveau du bruit sont parfaitement conformes au cahier des charges d’autorisation d’exploitation.

Par contre, contrairement au suivi précédent,  il n’y a pas eu de comptage effectué sur le trafic des poids lourds accédant à la carrière.

Nous demanderons que ceci soit fait pour le prochain comité.

 

De même, sur l’évolution future des plans d’eau, l’association sera très vigilante sur deux points :

  • Si la ville de Cavaillon réalise elle aussi, comme prévu dans le plan de restitution, une base de loisirs, deux bases de loisirs nautiques sur le territoire de la communauté d’agglomération LMV n’est-ce pas trop ambitieux et peu pertinent?
  • Il ne faudrait pas que la mise en place de ces complexes de loisirs génère des nuisances incompatibles avec la proximité des milieux naturels et la vocation agricole de ces secteurs, en raison d’une fréquentation élevée : bruit, circulation voiture, impact sur la faune et la flore…

Votre association vous tiendra informés et n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

Carrière des Iscles Cavaillon, suivi et devenir

L’AVEC a participé au comité de suivi du 12/12/2017 de cette importante carrière située entre la route d’Avignon et la Durance sur la commune de Cavaillon.

Cette gravière, autorisée en 2002, doit être exploitée jusqu’en 2026 et alimente des installations industrielles importantes situées à proximité (concassage, centrale à béton, centrale d’enrobé, fabrication de blocs béton…).

Ce type d’activité par son impact sur le milieu et par sa localisation justifie des préconisations réglementaires fortes et mérite une surveillance régulière assurée par la DREAL Elle fait l’objet d’un comité de suivi annuel regroupant l’ensemble des acteurs concernés : exploitant, DREAL, commune, fédération de pêche et de chasse, PNRL, Le Village, riverains, FNE … C’est au titre de cette dernière que nous y avons participé.

L’arrêté préfectoral prévoit en fin d’exploitation un aménagement du site en espaces de loisirs et espaces naturels, aménagés conjointement par l’exploitant et la commune.

Si le comité de suivi n’a pas fait apparaître de problème d’exploitation majeur, les aménagements et usages à terme de ces espaces n’ont fait l’objet jusqu’à présent que d’un schéma de principe lors de l’autorisation de carrière et aucune étude de détail n’a été engagée par la commune. Cela soulève des difficultés pour gérer correctement des aménagements provisoires sur les parties déjà hors exploitation (zone de pêche et certaines plages) et engendre des usages sauvages dangereux lors des périodes estivales.

L’AVEC compte suivre ce dossier pour veiller au respect de l’environnement et des espaces naturels existants et contribuer à un aménagement de qualité de ce site qui présente un intérêt majeur en termes d’équipement de loisirs pour notre territoire.

Le président Jena-Luc Benoit

1 2 3