Informations sur la Commission locale de l’eau du Coulon-Calavon (CLE)

IllustrationInformations sur la Commission locale de l’eau du Coulon-Calavon (CLE)

 

  • Un groupe de travail« qualité des eaux » s’est réuni  le 16 mars au sujet de la relance des campagnes de mesures qualité des eaux sur le bassin du Calavon-Coulon.  Ce travail a été confié à un prestataire : la Maison régionale de l’eau qui a effectué deux campagnes de 2 jours, en mars et en mai, en des lieux qui permettent un suivi sur la durée et ont été définis par le groupe de travail.
    • Pour le suivi des paramètres phyto/pesticides, 555 molécules pourront être analysées par le laboratoire sous-traitant. Le rendu indiquera à minima la notion de présence/absence de telle ou telle molécule dans le milieu et quand c’est possible le dépassement des seuils supérieurs à la norme. Un rapport final fera le bilan de la qualité des eaux en 2018 et devrait paraitre début 2019. Il intègrera des données physicochimique et biologique.
  • Réunion plénière de la CLE du jeudi 5 juillet à 14 h à Oppède.
    • Il a été procédé à une évaluation 2e SAGE (Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau) validé en avril 2015. Depuis sa mise en application, il apparait que certains points méritent d’être précisés, voire reformulés. De plus, l’amélioration des connaissances apportées par certaines études amène l’actualiser où à en compléter certaines parties. La CLE a donné son accord pour la réalisation de ce travail et pour le calendrier proposé (février 2019 : passage du nouveau texte devant la CLE, puis consultation des collectivités et enquête publique pour une mise en œuvre à partir de septembre 2019).

Compte rendu visites suivi exploitation des carrières de Cavaillon et Cheval blanc

 

L’impact des carrières.

Dernièrement, l’AVEC, faisant partie des comités de suivi des carrières de notre territoire, a visité la carrière Lafarge de Cavaillon et a participé en mairie de Cheval Blanc au comité de suivi de la carrière Durance Granulats de Cheval Blanc.

 

 

  • Carrière de Cavaillon : notre visite s’inscrivait dans le cadre du suivi auquel nous sommes à  présent convié.

L’exploitant nous a fait part des derniers aménagements faits dans le cadre de la restitution du plan d’eau à la commune de Cavaillon après la fin d’exploitation en 2026 et les deux ans de remise en état du site qui s’en suivront. Le carrier souhaite au-delà poursuivre son exploitation sur des terrains adjacents.

  • Carrière de Cheval Blanc : cette réunion fait suite aux visites et comités de suivi auxquels l’AVEC participe depuis plusieurs années.

Sur ce site, Durance Granulats exploite la carrière et a une activité de négoce de matériaux.

L’autorisation d’exploiter va jusqu’en juillet 2019 pour la partie extraction et la municipalité a rappelé qu’elle n’était pas favorable à la continuation de l’exploitation.

En effet, elle souhaite développer un pôle de loisirs lié aux activités nautiques en liaison avec le camping et le lac de pêche qui sont limitrophes à la carrière. Le carrier aurait souhaité poursuivre les extractions et veut maintenir l’activité de négoce sur le site.

Le suivi écologique de la faune et de la flore ne présente pas d’anomalie. Les nuisances au niveau du bruit sont parfaitement conformes au cahier des charges d’autorisation d’exploitation.

Par contre, contrairement au suivi précédent,  il n’y a pas eu de comptage effectué sur le trafic des poids lourds accédant à la carrière.

Nous demanderons que ceci soit fait pour le prochain comité.

 

De même, sur l’évolution future des plans d’eau, l’association sera très vigilante sur deux points :

  • Si la ville de Cavaillon réalise elle aussi, comme prévu dans le plan de restitution, une base de loisirs, deux bases de loisirs nautiques sur le territoire de la communauté d’agglomération LMV n’est-ce pas trop ambitieux et peu pertinent?
  • Il ne faudrait pas que la mise en place de ces complexes de loisirs génère des nuisances incompatibles avec la proximité des milieux naturels et la vocation agricole de ces secteurs, en raison d’une fréquentation élevée : bruit, circulation voiture, impact sur la faune et la flore…

Votre association vous tiendra informés et n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

ALTERNATIBA ÉTAPE CAVAILLON 07 SEPTEMBRE 2018 : AGIR POUR LE CLIMAT

L’association AVEC souhaite alerter sur le CLIMAT et de fait accueille le tour ALTERNATIBA 2018 à Cavaillon pour son étape du midi le vendredi 7 septembre. Les cyclistes arriveront à Cavaillon en fin de matinée, ils viendront de Carpentras.

 

La vélorution : point de départ de l’accompagnement des cyclistes jusqu’au point de rassemblement. Venez nous rejoindre pour soutenir le Tour, à pieds, en vélo, en patinettes, patins à roulettes, skate etc..

Le site du Grenouillet : espace naturel de convivialité où tout le monde se reposera autour des associations présentes et d’un buffet

Affiche téléchargeable pour les horaires et pour connaître les associations qui seront présentes

L’association AVEC remercie la municipalité de Cavaillon pour la mise à disposition de tables et de chaises.

Un grand merci à nos partenaires : le Sarment (magasin bio), la Biocoop de Cavaillon, l’association le Village  et Lokki

 

Version TELECHARGEABLE Affiche tour Alternatiba cavaillon

 

 

2018 Alternatiba: le parcours Carpentras-Cavaillon 7 septembre

L’association Avec organise l’étape du 07 septembre pour le Tour Alternatiba 2018.

Vous trouverez ci dessous le lien qui vous donnera accès au parcours.

Nous comptons sur les cyclistes volontaires pour accompagner les cyclistes du Tour et participer à l’étape du midi sur le site du Grenouillet à 12h

convivialité au  programme qui est en cours de finalisation

Parcours Alternatiba Carpentras-Cavaillon

Tour Alternatiba - Affiche

Carrière des Iscles Cavaillon, suivi et devenir

L’AVEC a participé au comité de suivi du 12/12/2017 de cette importante carrière située entre la route d’Avignon et la Durance sur la commune de Cavaillon.

Cette gravière, autorisée en 2002, doit être exploitée jusqu’en 2026 et alimente des installations industrielles importantes situées à proximité (concassage, centrale à béton, centrale d’enrobé, fabrication de blocs béton…).

Ce type d’activité par son impact sur le milieu et par sa localisation justifie des préconisations réglementaires fortes et mérite une surveillance régulière assurée par la DREAL Elle fait l’objet d’un comité de suivi annuel regroupant l’ensemble des acteurs concernés : exploitant, DREAL, commune, fédération de pêche et de chasse, PNRL, Le Village, riverains, FNE … C’est au titre de cette dernière que nous y avons participé.

L’arrêté préfectoral prévoit en fin d’exploitation un aménagement du site en espaces de loisirs et espaces naturels, aménagés conjointement par l’exploitant et la commune.

Si le comité de suivi n’a pas fait apparaître de problème d’exploitation majeur, les aménagements et usages à terme de ces espaces n’ont fait l’objet jusqu’à présent que d’un schéma de principe lors de l’autorisation de carrière et aucune étude de détail n’a été engagée par la commune. Cela soulève des difficultés pour gérer correctement des aménagements provisoires sur les parties déjà hors exploitation (zone de pêche et certaines plages) et engendre des usages sauvages dangereux lors des périodes estivales.

L’AVEC compte suivre ce dossier pour veiller au respect de l’environnement et des espaces naturels existants et contribuer à un aménagement de qualité de ce site qui présente un intérêt majeur en termes d’équipement de loisirs pour notre territoire.

Le président Jena-Luc Benoit

Enquête publique SCOT Cavaillon-Coustellet-Isle sur la Sorguejusqu’au 201/11/2017

la révision du SCoT de cavaillon-coustellet-islesurlasorgue jusqu’au 20/11/2017

Pour plus d’info voir l’avis d’enquête ci-joint et le site du SCoT
http://scot-cavaillon-coustellet-islesurlasorgue.fr/

Un site spécifique est consultable :
http://www.scot-enquetepublique.fr/. Il permet de prendre connaissance
du dossier d’enquête et d’émettre un avis.

Visite de la ferme des Gavottes (plan d’Orgon) avec Terre de Liens

La ferme des Gavottes change de propriétaire, en effet Josette et Roland Chabas prennent une retraite bien méritée.

Cette exploitation de 16 ha conduite en agriculture biologique produit des noix et de olives pour l’huile d’olive. Mais la démarche de production biologique va au-delà. En effet Roland s’est attaché à la création de ces vergers à mettre en place tout un écosystème favorisant la protection de ses végétaux et leur environnement.

 

 

 

 

On peut voir des vergers enherbés, des haies composites constituées de plusieurs essences qui apportent nourriture et habitat aux pollinisateurs et insectes utiles, on y voit, le laurier noble, le noisetier, l’aulne champêtre, le frêne, le grenadier, arbre de Judée, l’aulne Corse majestueux (photo) à la croissance rapide, le laurier tin, le cytise, le genévrier, le merisier, le forsythia, etc…

 

 

 

Au niveau cultural, les oliviers sont cultivés sur butte pour favoriser la prise d’eau et contrer les dégâts occasionnés par les campagnols (arrosage gravitaire par le canal de Provence). La taille douce (tous les 2 ans) et le savoir-faire de Roland procurent une production qui peut aller jusqu’à 1000 l d’huile d’olive, pour une oliveraie de 3.5 ha âgée de 15 ans.

Les noyers quant à eux fournissent jusqu’à 2 tonnes de noix quand l’année est favorable et que les ravageurs n’ont pas été très présents. Une belle production à venir car les arbres sont encore jeunes.

Voilà de quoi séduire Terre de Liens pour accompagner le projet d’Eric et Natacha jeunes maraîchers bretons qui souhaitent faire de l’agroforesterie sur ces terres.

 

Mais qui est et que fait Terre de Liens ?  Terre de Liens fait appel à l’épargne solidaire et organise des collectes pour le rachat d’exploitations, qui sont ensuite louées pour un bail de 25 ans aux jeunes agriculteurs. Le fonctionnement de Terre de Liens est basé sur le partage, le bénévolat et l’entraide. C’est le soutien de projets agri-ruraux.

 

 

La ferme des Gavottes s’inscrit dans un beau projet pour le maintien des terres agricoles riches et dont il reste encore des surfaces à exploiter. En effet 6.5 ha sont maintenus en friche herbacée (photo).

 

 

 

 

Longue vie à ce projet, belle réussite à Eric et Natacha et merci à Josette, Roland et Terre de Liens pour leur chaleureux accueil, le partage du savoir-faire, les belles rencontres que nous avons pu faire au cours de cette visite.

En plus le soleil était au rendez-vous ce qui ne gâche rien.

 

Alors si vous aussi souhaitez préserver l’agriculture n’hésitez pas à devenir actionnaire de Terre de Liens. Et faites pousser des fermes près de chez vous.

Pour en savoir plus : www.terredeliens.org

la ferme des Gavottes souscription

1 2