Débat public sur la PAC, la parole aux citoyens

Bonjour a tous et toutes,
 
Le débat public “imPACtons!” sur la PAC a été lancé officiellement. 
 Voici le site internet en ligne : https://impactons.debatpublic.fr/
  Alors c’est parti !!

Alors, c’est parti !! Ya plus qu’à ! Mais avant, un peu d’info et après qu’est ce qu’on peut faire !! Pourquoi et comment se mobiliser ? 

Quel enjeu politique ?

Le débat public « ImPACtons ! » qui porte sur la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) a été officiellement lancé dimanche 23 février au Salon de l’Agriculture et aura lieu jusqu’au 31 mai. Il est organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), l’autorité administrative indépendante qui garantit le droit à l’information et à la participation du public sur les grands projets, programmes ou plans ayant un impact sur l’environnement. Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation « attend du débat public qu’il donne les priorités sur lesquelles doivent être ciblées les mesures et financements de la PAC » et s’engage à « reconsidérer certains choix à la suite du débat public »[1].

Une énième consultation ?

Contrairement à la Convention Citoyenne sur le Climat, le débat public sur la PAC n’est pas une initiative « profondément monarchique », sans « aucune existence juridique »[2]. Le futur PSN étant soumis à la validation de l’Autorité Environnementale, le MAA a été obligé de saisir la CNDP : c’est la loi ! Et contrairement à ce qu’on a pu lire dans la presse[3], ce n’est pas le Gouvernement mais bien la CNDP, en tant qu’autorité indépendante, qui est à l’origine du débat public sur la PAC… Certes, le Gouvernement n’est pas obligé de reprendre les conclusions de la CNDP. C’est ce qui s’est passé pour le débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie en 2018. Néanmoins, il est obligé de s’expliquer et de justifier pourquoi il ne prend pas en compte ses recommandations… D’où l’importance de faire entendre notre voix dans le cadre du débat public. Il sera d’autant plus facile d’interpeller le Gouvernement et de lui demander des explications si nous avons fait des propositions concrètes en amont ! Et puis, n’oublions pas que certains débats publics ont été une victoire : c’est le cas de la Montagne d’Or, un projet de mine d’or industrielle en Guyane française qui a été abandonné suite à la mobilisation des citoyen.ne.s dans le cadre et autour du débat public organisé par la CNDP en 2018.

Comment se mobiliser ?

1) Je m’informe. Outre les documents d’information mis à disposition par la CNDP, la Plateforme pour une autre PAC vous aide à comprendre la PAC et vous livre sa vision des faits. De quoi nourrir votre réflexion et faire des propositions concrètes dans le cadre du débat !

2) Je contribue. Jusqu’au 31 mai inclus, vous pouvez laisser vos avis et commentaires, et surtout poser des questions sur la plateforme imPACtons ! de la CNDP. SI vous êtes une organisation, vous pouvez également déposer un cahier d’acteurs qui résume votre position sur la PAC.

3) Je participe aux réunions publiques thématiques près de chez moi (les thèmes de chaque réunion sont visibles ici):

  • 2 avril : Beauvais (60)
  • 3 avril : Saint-Omer (62)
  • 5 avril : Yerville (76)
  • 6 avril : Saint-Lô (50)
  • 8 avril : Angers (49)
  • 9 avril : La Roche-sur-Yon (85)
  • 14 avril : Dijon (21)
  • 15 avril : Poligny (39)
  • 16 avril : Mont-de-Marsan (40)
  • 17 avril : Guéret (23)
  • 20 avril : Mende (48)
  • 21 avril : Tarbes (65)
  • 23 avril : Etampes (91)
  • 24 avril : Saint-Denis (93)
  • 27 avril : Saint Brieuc (22)
  • 28 avril : Pontivy (56)
  • 29 avril : Châlons-en-Champagne (51)
  • 30 avril : Epinal (88)
  • 5 mai : Corte (2b)
  • 11 mai : Moulins (03)
  • 12 mai : Valence (26)
  • 14 mai : Forcalquier (04)
  • 17 mai : Avignon
  • 18 mai : Chaumont-sur-Loire
  • 19 mai : Bourges

Prochain ciné-débat le 08 mars à 18h15 “Même la pluie”

Réservez dés aujourd’hui votre soirée pour venir partager avec nous un moment de convivialité et d’échanges.

Notre prochain ciné débat se déroulera le 08 mars à 18h15 au cinéma La cigale à Cavaillon.

Nous aborderons le thème de “l’eau bien commun” et l’illustrerons avec le film de Icíar Bollaín avec Gael García Bernal, Luis Tosar, Carlos Aduviri

Sebastian, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d’un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l’un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l’accès à l’eau courante. Costa et Sebastian se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d’un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

Nos invités le Collectif de l’eau d’Avignon, C. Proust, chargé de mission eaux et rivières au Parc du Luberon et P. Dumoulin, chargé d’étude Ressource en eau  au SMAV. Durance, répondront à vos questions

Nous terminerons la soirée après le débat avec notre traditionnel petit buffet

Au plaisir de vous retrouver

Une Charte écologique pour les candidats aux élections municipales de 2020

Les élections municipales sont l’occasion  pour les citoyens d’interpeller les candidats qui se présentent sur le contenu écologique de leur programme.
C’est la raison pour laquelle l’Avec a proposé aux 5 candidats qui se présentent à Cavaillon  de signer une Charte écologique. Si peut-être certains ne la signeront pas, elle sera au moins discutée au sein de chaque liste et les thèmes abordés seront dans le débat. Lien ci dessous pour consulter la charte.

CINE-DEBAT 26 janvier 18h15 Cavaillon

Réserver votre soirée du dimanche 26 janvier pour venir participer et débattre avec nous à notre prochain ciné-débat qui traitera des villes en transition et comment opérer la transition.

Un film de Marie Monique Robin plein d’optimisme que les critiques ont toutes aimé, illustrera la thématique.

La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Et comme à l’accoutumée, un apéritif permettra de poursuivre les échanges

Nous remercions vivement nos partenaires toujours sans faille Le Magasin Bio le Sarment et la Bioccop de Cavaillon

Collectif Sauvons nos terres 84 réunion publique le 6 décembre 19 h à Cavaillon

Le collectif Sauvons nos terres 84 organise une réunion publique le 6 décembre de 19h-21h au restaurant Bio’s 131 cours Gambetta Cavaillon.

Il sera présenté le projet de la Zac des Hauts Banquets à Cavaillon suivi d’en débat et atelier de réflexion afin de construire un projet alternatif au projet proposé.

Le collectif vous attend nombreux et riches d’idées pour constuire ensemble un futur de la Zac des Hauts Banquets respecteuse de notre environnement, notre santé et notre alimentation.

1 2 3 8